Mechanics1945, présentation.

 

Présentation générale de Mechanics1945, jeu de plateau.Jeu en développement. Ceci n’est pas une présentation de la version finale.

I Résumé

Mechanics 1945 est un jeu de combat tactique par programmation, de gigantesques robots s’affrontent dans un Manhattan imaginaire des années 1940 afin de solder les conflits qui opposent leurs nations respectives.

II Univers

Uchronie.
 
1918 : Le bilan de la première guerre mondiale est catastrophique : des destructions matérielles sans précédent, des dizaines de millions de morts et de blessés. Pour autant les nations européennes n’apprennent pas de leurs erreurs et elles se préparent activement à la suivante, les régimes totalitaires fleurissent durant les années 20.
Le changement va venir de la Société des Nations, là, une obscure commission scientifique dirigé par un Belge germanophone, le docteur Oddlove mets à disposition de tous les pays ses travaux sur des machines de grandes dimensions. Ces machines, ancêtres des Mechas, ont pour vocation d’améliorer la productivité dans les travaux industriels et agricoles. Actionné par des moteurs à vapeur ces robots archaïques sont très gourmands en ressources et d’une lenteur extrême.
Ce que le docteur ne dit pas c’est qu’il distille ces nouvelles technologies sachant très bien que les principaux pays vont les adapter à des fins militaires. Ce qui est immédiatement fait dans le plus grand secret.
 
1933 : Hitler prends le pouvoir conformément à l’Histoire.
Les premiers robots de guerre sont testés par les armées américaine, russe et japonaise, seul le modèle soviétique avec sa motorisation au diesel est satisfaisant, même si son extrême lenteur (4 km/h pour le modèle sur chenille, le modèle sur « jambes » est trop lent pour enchaîner des pas) conduit l’état major russe à l’écarter d’une utilisation immédiate sur le champ de bataille.
 
1935 : découverte de l’énergie nucléaire. Celle ci n’est pas aussi prometteuse que prévue, au grand dam des militaires elle ne permet pas de fabriquer des armes de destruction massive. Cependant avec quelques années de recherche elle devrait permettre d’animer de façon plus convaincante les premiers Mechas.
 
1937 : la tension monte dans le monde, début de la guerre Sino japonaise, agitation de Hitler en Europe.
Grâce à l’habile jeu politique du Dr Oddlove qui gagne sans cesse de l’influence, une première proposition est faite par la SDN de conflit par procuration, le principe serait le suivant : de petites troupes d’une centaine d’hommes représentant chaque nations voulant en découdre avec son voisin sont amenés à se battre sur un terrain neutre.
Plus de guerre, plus de destruction et de massacre de masse.
Chaque nation choisit ses meilleurs guerriers et ils s’étripent volontairement pour régler les contentieux. Le terme d’ « olympiades martiales » fut proposé suite à l’immense succès populaire des jeux olympiques mais c’est finalement le terme de « Arène des As » qui fut retenu.
Hitler, Staline et Mussolini sont parfaitement d’accord : ce projet est ridicule et est balayé d’un revers de main. Les Japonais étant les plus méprisant à son égard, le qualifiant d’ « arène des lâches ».
 
Fin 1937 : l’empereur japonais est retrouvé mort dans son palais, ses sujets domestiques n’osant l’approcher et le déranger il resta deux jours inerte avant d’être découvert.
 
Début 1938 : Hitler est découvert mort étouffé par une soupe de poireaux d’origine étrangère, le même jour une immense statue de Staline s’écroule sur son modèle.
Lors de l’enterrement d’Hitler, Mussolini, le menton relevé à son habitude, se prends les pieds dans le tapis rouge à sa descente d’avion et fait une terrible chute, il meurt la nuque brisée.
 
Début 1940 : les nations ont toutes développé des Mechas de première génération, fonctionnels et d’une importante capacité de destruction ils sont dévoilés à leur peuple respectif lors de grandes démonstrations publiques, des robots circulent en ville sous les vivas de la foule. Les nations bandent leurs muscles et pérorent, le pire est à craindre.
 
1940 : L’hypothèse de l’arène des as revient sur le devant de la scène, la perspective d’une guerre mondiale avec de tels engins de mort et la disparition des principaux opposants permettent l’acceptation du projet. Cependant les peuples les plus belliqueux veulent qu’une « dette de sang » soit occasionné lors de ce règlement de conflit, ainsi le pays qui attaque choisit, sur le sol du défenseur, le lieu où auront lieux les combats.
Ainsi l’Allemagne, envieuse des USA et sûr de la supériorité de ses kriegsmechanichen, choisit d’attaquer l’Amérique, la première bataille aura lieu à Manhattan.

 

1280px-Manhattan_1931_Domaine_Publique

L’île de Manhattan en 1931, domaine publique.

III Mécanique de jeu

a/ Un jeu de programmation

Mechanics 1945 est un jeu de programmation, c’est à dire que l’on choisit à l’avance parmi ses cartes, les mouvements et tirs que va effectuer son robot au tour suivant, il s’agît d’anticiper les choix de l’adversaire pour lui infliger des dégâts sans être soi même inquiété. Sur un plateau de 91 hexagones occupé par des bâtiments de un à deux niveaux il faut être le plus tactique, en programmant au mieux ses mouvements, tirs, blindages…
Exemple de carte mouvement :
Carte_FRA_Droite2RVB

Exemple de carte tir :
Carte_US_2CanonsRVB

Exemple de carte blindage :
Carte_Panzer_BlindAvantRVB

b/ Différentes mobilités et résistances

Il existe trois type de châssis de Mecha : les lourds, moyens et légers. Les lourds sont plus résistants, embarquent plus de matériel mais sont plus lents et connaissent des difficultés pour pivoter, de plus ils ne peuvent accéder aux toits des bâtiments. A l’inverse les légers se caractérisent par une grande mobilité, la possibilité d’accéder aux toits des bâtiments, mais ils n’ont qu’un faible équipement militaire. Les châssis moyens vous l’aurez compris se situe entre ces deux extrêmes.Un Mecha de châssis lourd est composé de 18 cartes environs, un léger d’une douzaine, chaque carte représente une capacité du robot, que ce soit un mouvement, un blindage,… Lorsque qu’un robot est touché et encaisse des dégâts l’attaquant pioche au hasard le nombre de cartes correspondant dans la main de sa victime, cela simule les avaries occasionnées par ces destructions.
 
Cockpit du mecha allemand :
Cockpit-ALL

Lors de la constitution de son mecha, en début de partie on l’équipe d’upgrade, les lourds tolèrent jusqu’à cinq améliorations, les légers parfois un seul.
Exemples de cartes upgrade :
Carte_Upgrade_SAut 2 Cases_RVB

Carte_Upgrade_CC120_RVB

Carte_Upgrade_ArtyLourde_RVB

c/ Un décor destructible

Sur ce plateau hexagonal figurant Manhattan sont placés des cubes qui représentent les immeubles de la ville, deux bâtiments peuvent être empilés pour concrétisent de hautes tours.
Il est possible de détruire ces tours ou de les reverser afin de modifier le terrain et de le rendre plus accessible à son robot, ou à l’inverse pour contraindre les déplacements de ses adversaires.
Dans le même ordre d’idée une tour peut servir d’arme en la renversant sur un adversaire se trouvant derrière.

IV Les Mechas

Six mechas constituent le jeu de base, représentant six nations dans l’arène des as : La Chine, le Japon, l’Allemagne, la France, l’Italie et les USA. D’autres robots officiels seront probablement proposés mais surtout la possibilité est offerte aux joueurs de construire leur propre mecha.
Il faut alors choisir un gabarit, puis lui adjoindre les équipements de son choix tout en respectant le nombre limite fixé par le châssis.
Les modèles 3D du jeu de base seront accessibles aux joueurs qui pourront les modifier et les assembler à leur convenance, j’envisage aussi de proposer des parties de mechas en 3D (des jambes, des bras armés…), des briques qui pourront alors être assemblées par les joueurs et imprimées en 3D (à leur frais) si ils le souhaitent.

A venir…

…des présentations détaillées des six robots de base.
 
Lagrue Laurent.
 
Concept art : Erik Nilsson.

Articles associés