XXX

Un verre, promis juré.

Ce n’est pas que vous n’aimez pas boire mais il faudrait quand même en finir avec cette enquête, vous ne savez même plus depuis combien de temps vous êtes dans cette mine.

Turbi vous sert un verre accompagné d’un grand sourire, une terrible sensation de déjà vu vous étreint. Avez vous déjà bu en sa compagnie ?

Vous souhaitez repartir mais il insiste pour vous servir un second verre : « Vous allez pas partir sur une jambe ?! », puis un troisième « Jamais deux sans trois ! »

« Allez encore un que les trolls n’auront pas. » Il est vraiment sympa ce Turbi, mais vous auriez plutôt tendance à vous méfier des elfes, allez savoir pourquoi.

Passé la douzaine de godets vous n’avez plus de sensations de déjà vu et à la vingtaine vous vous rendez compte après avoir uriné sur une porte que c’était pas une porte mais le roi endormi derrière un banc.

Puis c’est le trou noir, ou plutôt une lumière discontinue : l’hymne des sept peuples gnomes bras dessus dessous avec Turbi et probablement la moitié des gnomes de la Gmoria

La reine qui essaye de vous mordre mais dans un réflexe foudroyant, comme si vous saviez ce qu’elle allait faire, vous la repoussez en lui enfonçant votre index et votre majeur dans ses pupilles.

Des enfants gnomes viennent participer à la fête et courent en tous sens, braves gamins.

Jansen, qui quitte le royaume après le retour de son cousin, vous glisse à l’oreille : « ce ne sont pas des gosses, ce sont les esclaves elfes qui se carapatent ».

Vous avez beau prévenir la garde, vous parvenez juste à déclencher une bagarre sans en comprendre vraiment le motif.

Puis, l’illumination : le maître intendant danse sur une table, mais il n’est pas à poil comme à son habitude, il danse avec l’armure royale.

L’armure royale, celle qui a été volée !

Les gardes ont beau être ivres, ils parviennent à se saisir de lui.

A votre réveil les trésors volés à la couronne par le maître intendant Ravechou sont rassemblés dans le hall.

Ce dernier est enfermé en attendant d’être brûlé pour sa trahison.

Le mystère est résolu et l’on n’a plus besoin de vous.

Vous pouvez rentrez chez vous, ou si vous le souhaitez assister au bûcher en XI.